[2025-2022] Trajectoire 4A / « Adapter, Anticiper, Articuler, Ajuster »

Porteur du projet :
Christine Voiron-Canicio

Trajectoir 4A [2022-2025]

ContratFinancement public
Co-contractantADEME

Contrats de recherche financés

Trajectoire 4A – Adapter, Anticiper, Articuler, Ajuster

Programme de recherche porté par Christine Voiron-Canicio (Professeur, Université Côte d’Azur, UMR 7300 ESPACE)

Objectifs du projet


Le projet « Trajectoire 4 A – Adapter, Anticiper, Articuler » est une recherche action portant sur la question de la trajectoire territoriale d’adaptation des collectivités. Sa finalité est double, d’une part, aider les collectivités territoriales à intégrer la dimension dynamique des phénomènes – tant globaux que locaux – dans leur politique locale, et notamment à articuler les urgences à court terme, les plans à moyen terme et l’action à très long terme dans leur planification stratégique d’adaptation au changement climatique, et d’autre part, les guider dans les réajustements de leur stratégie et des actions programmées, par des outils d’aide à la décision novateurs.

Le consortium qui conduit le projet est composé d’une équipe pluridisciplinaire composée de scientifiques – géographe, climatologue, économiste, informaticien – travaillant en étroite collaboration avec l’équipe Climate Adaptation Consulting / Greenselipar, spécialisée dans l’accompagnement et l’expertise opérationnelle des politiques publiques de transition écologique, et d’une collectivité partenaire, la Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse.

Le projet, d’une durée de 40 mois, est organisé en trois grands volets : (i) un état des lieux des trajectoires d’adaptation dans les documents de planification, au niveau national et sur le territoire d’étude, la CA du Pays de Grasse ; (ii), une modélisation géoprospective modulaire conçue comme un outil d’aide à la décision, qui permet d’anticiper le fonctionnement du territoire sur le temps long (horizon 2050), en intégrant les orientations et actions planifiées, de co-construire avec la collectivité des simulations à différentes échelles spatiales, et d’intégrer les résultats des simulations et leurs effets mesurés sur un certain nombre d’indicateurs dans un tableau de bord dynamique ; (iii), l’expérimentation avec la collectivité partenaire d’un mode opératoire pour promouvoir une planification dynamique adaptative, et estimer sa faisabilité au regard des obstacles et des leviers propres au contexte territorial considéré.

Résultats


Site internet présentant le projet


 

Équipe scientifique

Porteur du projet


Christine VOIRON-CANICIO

Participants UMR ESPACE


Mattéo CAGLIONI
Nathalie DUBUS
Nicolas MARTIN
Christine VOIRON-CANICIO

Partenaires extérieurs


la Communauté d’Agglomération du Pays de Grasse (Référent : Gilles GAVEAU)

Collaborateurs :
Gis-Lab, HES SO Valais (Référent : Jean-Christophe LOUBIER)
Consortium CAC / GreenSelipar (Référent : R. JOUAN et C. BOSSIS)

 

[2022-2018] RADHY Buëch / « Représentation intégrée des Adaptations individuelles et des Dynamiques HYdrologiques sur le bassin du Buëch »

Porteur du projet :
Christine Voiron-Canicio

RADHY Buëch [2018-2022]

ContratSubventions, autre financement public

 

Co-contractantAgence de l’eau Rhône Méditerranée Corse – Equipes membres ou associées de la ZABR : unité RiverLy (Irstea Lyon), UMR G-EAU (Irstea Montpellier), UMR ESPACE (Université Côte d’Azur)

Contrats de recherche financés

Représentation intégrée des Adaptations individuelles et des Dynamiques HYdrologiques sur le bassin du Buëch

Programme de recherche co-porté par Christine Voiron-Canicio (Professeur, Université Côte d’Azur, UMR 7300 ESPACE)

Objectifs du projet


Le projet de recherche RADHY-Buëch a pour finalité de contribuer à la réflexion sur les futurs possibles et souhaités du bassin du Buëch pour la gestion de l’eau, et de proposer des scénarios d’adaptation locale au risque de sécheresse, en s’appuyant sur deux entrées principales : 1) Les résultats de simulations d’un modèle intégré, prenant en compte l’état de la ressource en eau grâce à une modélisation hydrologique et les décisions d’acteurs dans diverses situations hydrologiques, grâce à un système multi-agents. Cette modélisation, réalisée sur un territoire test du bassin du Buëch et adaptée dans un premier temps uniquement au milieu agricole, permet de simuler des scénarios d’actions qui contribuent à aider la réflexion sur le partage de l’eau en période de tension sur la ressource (Richard, 2020 ; Bonté et al., 2020). 2)  La prise en compte de la perception, par différents types d’acteurs de terrain, du territoire et de son futur face à la problématique de l’eau, contribue à la détermination de scénarios d’adaptation plus globaux. Dans ce deuxième volet de la recherche, porté par ESPACE, les acteurs sollicités sont non seulement les agriculteurs mais aussi des catégories d’acteurs relevant d’autres usages de la ressource en eau (alimentation en eau potable (AEP), hydroélectricité, tourisme, préservation des milieux aquatiques), afin d’avoir une vision globale de la problématique. La confluence des savoirs locaux et experts permet de mettre en lumière des pistes d’adaptation aux changements socio-environnementaux, qui répondent aux préoccupations et souhaits des diverses parties prenantes. Cet aspect de la recherche est conçu dans une démarche de géoprospective (ateliers participatifs, enquêtes et scénarisation des futurs possibles de la ressource et de la gestion de l’eau). Les deux volets du projet sont reliés à un troisième volet intégrateur : un tableau de bord dynamique, conçu comme une plateforme pédagogique rassemblant les résultats du modèle agro-hydrologique et améliorant leur intelligibilité. Les visions des futurs de l’eau par les acteurs du terrain y sont également associées. Lors d’ateliers de restitution des simulations, cet outil permet non seulement la visualisation de la connaissance capitalisée, mais encore les échanges, les discussions, et la mise en débat des enjeux de la gestion globale de l’eau sur le territoire.

Méthodologies


  • Modélisation quantitative hydrologique et modèle multi-agents
  • Modélisation qualitative de type récit (scénarisation des futurs possibles selon la méthode des scénarios territorialisés)
  • Démarche géoprospective associant une enquête socio-spatiale sur la représentation des changements à venir sur le territoire du Buëch, la co-construction de diagnostic prospectif et de scénarios du futur en atelier, un tableau de bord dynamique comme outil de médiation et d’aide à l’action

Résultats


  • Conception d’une nouvelle méthode de géoprospective basée sur des enquêtes
  • Couplage scénario-modèle inédit. La scénarisation des représentations des futurs de l’eau sur le bassin-versant du Buëch et la modélisation agro-hydrologique, d’abord menées parallèlement, sont ensuite mises en regard et interrogées. Le rapprochement des deux visions et leur dialogue sont conduits en atelier réunissant l’équipe scientifique et les acteurs locaux, en s’appuyant sur les connaissances capitalisées tout le long de l’étude, et réunies dans un tableau de bord dynamique. La démarche est double, d’une part, faire comprendre aux non spécialistes de la modélisation, le fonctionnement de l’agro-hydrosystème actuel, et d’autre part, intégrer dans le modèle certains changements futurs imaginés par les usagers de l’eau – nouvelles données climatiques, nouveaux profils de réseaux d’irrigation et d’irrigants, seuils réglementaires, etc. – afin de déceler leurs impacts sur le fonctionnement futur de l’agro-hydrosystème, pour s’y préparer.

Productions


  • Publications

Voiron-Canicio C., Dubus N., Loubier JC., Robiquet Q., Favre P., Favre P., Reichenbach J., 2022, La géoprospective comme aide à la réflexion sur les futurs possibles de l’eau et de sa gestion : exemple d’une recherche en cours dans le bassin-versant du Buëch, revue Géocarrefour [en ligne], 96/2| 2022,  n° thématique « Chercheurs d’eaux au temps des changements globaux », URL : https://journals.openedition.org/geocarrefour/18874

Dubus N., Voiron-Canicio C., Loubier J.-C, Robiquet Q., 2021, RADHY-Buëch : « Vers la construction de scénarios des futurs possibles de la gestion de l’eau dans le bassin du Buëch : approche méthodologique », Séminaire scientifique ZABR – Observation sociale des territoires fluviaux, Lyon, 13 décembre 2021

Bonté B., Barreteau O., Braud I., Voiron-Canicio C., 2021, « Représentation intégrée des adaptations individuelles et des dynamiques hydrologiques sur le bassin du Buëch – Radhy Buëch. Journée eau & Connaissance AERMC, Lyon, le 15 Novembre 2021.

Loubier J.-C., Voiron-Canicio C., Dubus N., Bonté B., Barreteau O., Braud I., Richard B., Robiquet Q., 2020, « Modéliser et co-construire pour une meilleure gestion de l’eau », Conférence Smart Water 2020, Verbier, Suisse, Octobre 2020.

Robiquet Q., 2020, « Les futurs possibles de la gestion de l’eau dans le bassin du Buëch, co-construction et géoprospective », Mémoire de stage M2, UMR 7300 ESPACE, Master GEOPRospective, Aménagement et Durabilité des territoires, Université Côte d’Azur, Nice, 113 p.

Bonté B.,  Barreteau O., Richard B., Braud I., Voiron-Canicio C., Dubus N., Loubier J-C., Robiquet Q., 2020, « Coupler modèles hydrologiques distribués et modèles multi-agents: l’expérience du Buech (ZA Bassin du Rhône) », Communication orale au 5e colloque des Zones Ateliers – CNRS, 2000-2020, 20 ans de recherche du Réseau des Zones Ateliers. Du 3 au 5 Novembre 2020, en ligne. Enregistrement disponible : RTRMD. (2020, 4 novembre). Coupler modèles hydrologiques distribués et modèles multi-agents: l’expérience du Buech. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/105219

  • Site internet présentant le projet

http://vlhgislab.hevs.ch:8081/

Équipe scientifique

Porteur du projet


Christine VOIRON-CANICIO

Participants UMR ESPACE


Nathalie DUBUS
Jean-Christophe LOUBIER (HES SO Valais, membre associé à ESPACE)
Christine VOIRON-CANICIO

Partenaires extérieurs


Bruno BONTÉ
Olivier BARRETEAU
(G-EAU)

Isabelle BRAUD
Eric SAUQUET
(Ryverly)

Julien REICHENBACH
Pascal FAVRE
(HES SO Valais)