[2025-2022] COM / « Connaissance du stockage carbone Organique de la Métropole Aix-Marseille-Provence »

Porteur du projet :
Sébastien Gadal

COM [2022-2025]

ContratContrat avec les collectivités territoriales
Co-contractantMétropole Aix-Marseille

Contrats de recherche financés

COM / Connaissance du stockage carbone Organique de la Métropole Aix-Marseille-Provence

Programme de recherche porté par Sébastien Gadal (Aix-Marseille Université, UMR 7300 ESPACE)

Objectifs du projet


L’évolution du climat est devenue une question extrêmement préoccupante pour l’avenir de l’humanité. Il n’y a pas un jour sans que la presse relate la survenue d’évènements extrêmes comme des méga-feux qui détruisent de vastes territoires emportant avec eux leur biodiversité, des ouragans d’ampleur jamais connue de mémoire d’hommes et dont le coût unitaire est évalué à plusieurs dizaines de milliards d’euros, des inondations qui provoquent régulièrement des dizaines de victimes piégées dans leur habitation ou leur véhicule … Le Groupe d’expert Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) s’accorde pour dire dans son dernier Rapport « Changement climatique 2021 : les éléments scientifiques » qu’à moins de réductions immédiates, rapides et massives des émissions de gaz à effet de serre, la limitation du réchauffement aux alentours de 1,5 °C, ou même à 2 °C, sera hors de portée. En effet, l’accord de Paris demande aux pays signataires de maintenir l’élévation moyenne des températures en dessous de + 1.5°C à 2050 pour éviter une dérégulation non maitrisable du climat. Il s’agit du principe de neutralité carbone, déterminé en France par la Stratégie Nationale Bas Carbone. Ses principes sont à 2050, une baisse de 50% des consommations globales d’énergie, une réduction de 75% des émissions de GES, de 100% de l’énergie produite d’origine non carbonée et enfin, de multiplier par deux la séquestration carbone des sols. Cette politique nationale est incarnée au niveau local par les Plans Climat Air Energie Territoriaux (PCAET) définis par le Code de l’Environnement. Le PCAET de la Métropole Aix-Marseille-Provence fixe un objectif de baisse d’émission des GES de – 21% à 2030 et une amélioration des capacités de stockage du carbone permis par les sols du territoire. Ceci est en accord avec l’initiative internationale « 4 pour 1000 », lancée par la France le 1er décembre 2015 lors de la COP 21, et qui consiste à fédérer tous les acteurs volontaires du public et du privé (États, collectivités, entreprises, organisations professionnelles, ONG, établissements de la recherche, …) dans le cadre du Plan d’action Lima-Paris. L’initiative vise à montrer que l’agriculture, et en particulier les sols agricoles, peuvent jouer un rôle crucial pour la sécurité alimentaire et le changement climatique. Elle propose d’augmenter les stocks de carbone des sols de 0,4% par an, dans les premiers 30 à 40 cm de sol, ce qui permettrait, outre une amélioration de la fertilité des sols, une réduction des émissions de CO2 dans l’atmosphère (https://www.4p1000.org/fr).

Les sols constituent le plus grand réservoir terrestre de carbone organique. Ils renferment environ deux fois plus de carbone que l’atmosphère, et constituent ainsi un compartiment majeur du cycle du carbone global. Toute variation, positive ou négative, des stocks de carbone organique du sol peut représenter un puits ou une source de CO2 atmosphérique. Ces stocks peuvent être fortement modifiés par des changements de pratiques ou d’usages. Ils sont également très dépendants du climat. Les changements d’usage des sols au sein du secteur agricole (par exemple retournement de prairies) et entre usages agricoles et non agricoles (afforestation, déforestation, urbanisation) ont un impact sur les stocks de carbone contenus dans les sols et la biomasse aérienne. L’urbanisation qui s’étend au détriment des terres généralement agricoles ou des zones naturelles contribue à alourdir le bilan net en émissions de gaz à effet de serre (GES). Par conséquent, il est important d’évaluer l’effet de l’occupation de sol et le changement de la couverture terrestre sur le stock de carbone organique du sol.

L’évaluation des capacités actuelles des sols métropolitains à stocker le carbone devient un vecteur de mobilisation des acteurs techniques et politiques ; l’amélioration des capacités à stocker le carbone –et la préservation des sols qui y sont associés-est maintenant un enjeu métropolitain au même titre que la protection de la biodiversité ou le développement d’une agriculture plus respectueuse de l’environnement.

Or, le sujet est trop peu documenté localement : l’analyse qui a été réalisée sur ce sujet dans le cadre du Plan Climat de la Métropole a montré les limites importantes des outils existants tant sur la définition de l’occupation des sols (Corine Land Cover avec Landsat, OCS Région 2014 avec Spot 5), que sur la teneur en carbone d’origine organique des sols en fonction de leur occupation (sols cultivés, sols forestiers, sols de garrigues, sols des espaces complexes ou des espaces dit « artificialisés »). Il en est de même sur le croisement possible avec les données répertoriées en pédologie, définies à trop petite échelle pour être exploitées à grande échelle (parcellaire ou infra-parcellaire).

Productions


  • Rapport de recherche

Sébastien Gadal, Mounir Oukhattar, « Connaissance du stockage carbone organique de la Métropole Aix-Marseille-Provence », rapport de recherche n°1, Sept. 2022

Site internet présentant le projet


 

Équipe scientifique

Porteur du projet


Sébastien GADAL

Participants UMR ESPACE


Sébastien GADAL (porteur)
Mounir OUKHATTAR

Partenaires extérieurs


Métropole Aix-Marseille Provence

UM 34 CEREGE

[2023-2022] TOODS / « Relation entre Teneur en carbone Organique et Occupation du Sol : application aux sols de la Métropole Aix-Marseille Provence »

Porteur du projet :
Sébastien Gadal

TOODS [2022-2023]

ContratAutres financements publics sur appels à projets
Co-contractantAix-Marseille Université
Fédération de recherche ECCOREV

Contrats de recherche financés

TOODS / Relation entre Teneur en carbone Organique et Occupation du Sol : application aux sols de la Métropole Aix-Marseille Provence

Programme de recherche porté par Sébastien Gadal (Aix-Marseille Université, UMR 7300 ESPACE)

Objectifs du projet


Les sols constituent le plus grand réservoir terrestre de carbone organique. Ils renferment environ deux fois plus de carbone que l’atmosphère, et constituent ainsi un compartiment majeur du cycle du carbone global. Toute variation, positive ou négative, des stocks de carbone organique du sol peut représenter un puits ou une source de CO2 atmosphérique. Ces stocks peuvent être fortement modifiés par des changements de pratiques ou d’usages. Ils sont également très dépendants du climat. Les changements d’usage des sols au sein du secteur agricole (par exemple retournement de prairies) et entre usages agricoles et non agricoles (afforestation, déforestation, urbanisation) ont un impact sur les stocks de carbone contenus dans les sols et la biomasse aérienne. L’urbanisation qui s’étend au détriment des terres généralement agricoles ou des zones naturelles contribue à alourdir le bilan net en émissions de gaz à effet de serre (GES). Par conséquent, il est important d’évaluer l’effet de l’occupation de sol et le changement de la couverture terrestre sur le stock de carbone organique du sol.

L’évaluation des capacités actuelles des sols de la métropole Aix-Marseille Provence (MAMP) à stocker le carbone devient un vecteur de mobilisation des acteurs techniques et politiques ; l’amélioration des capacités à stocker le carbone -et la préservation des sols qui y sont associés- est maintenant un enjeu métropolitain au même titre que la protection de la biodiversité ou le développement d’une agriculture plus respectueuse de l’environnement.

Or, le sujet est trop peu documenté localement : l’analyse réalisée sur ce sujet dans le cadre du Plan Climat de la Métropole a montré les limites importantes des outils existants tant sur la définition de l’occupation des sols [Corine Land Cover (CLC) avec les images des séries Landsat 5 TM, Landsat 8 OLI, OCS Région 2014 avec les images satellites SPOT 5), que sur la teneur en carbone  organique des sols en fonction de leur occupation (sols cultivés, sols forestiers, sols de garrigues, sols des espaces complexes ou des espaces dit « artificialisés »)]. Il en est de même sur le croisement possible avec les données répertoriées en pédologie, définies à trop petite échelle pour être exploitées à grande échelle (parcellaire ou infra-parcellaire) (Référentiel Régional Pédologique au 1 :250000).

Productions


  • Publications

Oukhattar M., Gadal S., Keller C., Otobo S., Menni W., “Relationship between Organic Carbon Content and Land Use: application to the soils of the Beni-Mellal region in Morocco and the Aix-Marseille Provence Metropolis in France”, 22nd World Congress of Soil Sciences, Glasgow, Aug. 2022

Site internet présentant le projet


http://www.eccorev.fr/

Équipe scientifique

Porteur du projet


Sébastien GADAL

Participants UMR ESPACE


Sébastien GADAL (porteur)
Mounir OUKHATTAR
Moisei ZAKHAROV

Partenaires extérieurs


UM 34 CEREGE

[2023-2019] AIMCEE / « Apport de l’Imagerie satellitaire Multi-Capteurs pour répondre aux Enjeux Environnementaux et sociétaux des socio-systèmes urbains »

Porteur du projet :
Anne Puissant (UMR 7362 LIVE CNRS / A2S UNISTRA)
Co-porteur : Sébastien Gadal

AIMCEE [2019-2023]

ContratContrat de recherche industriel
Co-contractantCNES TOSCA

Contrats de recherche financés

AIMCEE / Apport de l’Imagerie satellitaire Multi-Capteurs pour répondre aux Enjeux Environnementaux et sociétaux des socio-systèmes urbains

Programme de recherche porté par Anne Puissant (UMR 7362 LIVE CNRS / A2S UNISTRA ) et co-porté Sébastien Gadal (Aix-Marseille Université, UMR 7300 ESPACE)

Objectifs du projet


L’objectif de la proposition TOSCA AIMCEE (Apport de l’Imagerie satellitaire Multi-Capteurs pour répondre aux Enjeux Environnementaux et sociétaux des socio-systèmes urbains) est de rassembler les laboratoires de recherches impliqués à la fois dans l’exploitation intelligente des masses de données satellitaires multi-capteurs et dans les problématiques urbaines afin de mutualiser les efforts et la capitalisation des recherche sur ce que nous avons appelé des Actions de Recherche Thématiques permettant de répondre aux défis environnementaux et sociétaux auxquels les socio-systèmes urbains sont soumis à court et long terme, en favorisant les interactions entre les CES du pôle THEIA impliqués sur cette thématique.

La population mondiale atteint 7,63 milliards en janvier 2018. Depuis 2008, pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, plus de la moitié de la population vivait en milieu urbain. En 2050, on estime qu’environ 70% de la population mondiale sera urbaine. Cette explosion démographique mondiale s’accompagne d’une urbanisation galopante qui provoque elle-même une expansion géométrique des aires urbaines. Cette urbanisation pèsera lourdement sur les ressources naturelles à grande échelle avec des tensions sur les terres disponibles, la biodiversité. La demande alimentaire devrait doubler, la consommation énergétique augmenter de 80% et l’approvisionnement en eau croître de 55 %… Par ailleurs, « aujourd’hui, près d’un tiers de la population mondiale fait face à des pics de chaleur pendant au moins 20 jours par an. D’ici 2100 cette proportion pourrait grimper à 70 % de la population si rien n’est fait pour limiter le réchauffement climatique ». La multiplication des vagues de chaleur en milieu urbain est également au cœur des préoccupations.

Ainsi, sur le plan international les scientifiques sont formels, le climat change. Hausse des températures et du niveau de la mer ou encore fonte des glaces sont autant de marqueurs incontestables, confirmés par l’observation spatiale à travers les variables essentielles climatiques. Pour certains territoires et en particulier les territoires urbains qui peuvent être considérés comme de véritables socio-systèmes urbains, il est déjà urgent de prendre des décisions cruciales pour l’avenir. Des défis colossaux qui ne seront relevés qu’avec la planification de villes sobres et capables de synergies entre la consommation et la production.

Pour prendre ces décisions, il faut pouvoir se projeter et prédire. Par exemple grâce à des simulations numériques  (étalement urbain, transformations des modes d’occupation et d’usages des sols, submersions littorales, risque de crue…). Cela passe par mesurer et surveiller le changement climatique de ces socio-systèmes urbains. Après l’Accord de Paris, la mobilisation internationale reste forte, sous la houlette des agences spatiales. La coopération internationale et l’apport des satellites ressortent comme deux leviers essentiels pour observer le changement climatique et contrôler les engagements pris pour en atténuer les effets.

En effet, l’imagerie satellitaire est une source de données encore sous-exploitées, seule capable de permettre des analyses de l’échelle mondiale à l’échelle locale avec une même qualité et une régularité de mesures. Complémentaires des relevés de terrains, et des bases de données déjà existantes produites par les agences de cartographie nationale, toutes ces observations et mesures permettent une moisson d’informations que la recherche scientifique analyse, qualifie et intègre dans des modèles. Ces derniers permettent peu à peu de mieux comprendre et de mieux prévoir le fonctionnement et les interactions entre les surfaces continentales, l’hydrosphère et l’atmosphère.

L’accès facilité à l’imagerie satellitaire ainsi que la multiplication des capteurs dans les domaines optique (Pléiades, Spot, Sentinel-2, Landsat…) et radar (Radarsat, terrasar-X, Alos, Sentinel-1, …) est une véritable opportunité pour la communauté scientifique et socio-économique. Il constitue également un défi colossal en terme méthodologiques afin de proposer des méthodes de traitement adaptées à la masse de données disponible, mais également en terme ‘thématique’ afin de délivrer des produits sous la forme d’indicateurs ou de cartographie comme variables d’entrées dans les différents modèles et comme outils d’aide à la décision face aux enjeux sociaux et environnementaux.

L’objectif de cette proposition TOSCA AIMCEE (Apport de l’Imagerie satellitaire Multi-Capteurs pour répondre aux Enjeux Environnementaux et sociétaux des socio-systèmes urbains) est donc de rassembler les laboratoires de recherches impliqués à la fois dans l’exploitation intelligente des masses de données satellitaires multi-capteurs et à la fois dans les problématiques urbaines afin de mutualiser les efforts et la capitalisation des recherche sur ce que nous appellerons des Actions de Recherche Thématiques permettant de répondre aux défis environnementaux et sociétaux auxquels les socio-systèmes urbains seront soumis à court et long terme, en favorisant les interactions entre les CES du pôle THEIA impliqués sur cette thématique.

Plus précisément nous proposons de travailler sur trois grands défis sociétaux et environnementaux :

  1. la consommation foncière et la perte des territoires agricoles ;
  2. la perte de biodiversité, la fragmentation et l’invasion des milieux (en particulier périurbain) ;
  3. le changement climatique, l’augmentation des températures, de la consommation d’énergie et de la pollution urbaine

Productions


  • Publications

Thomas Gloaguen, Kęstutis Zaleckis, Sébastien Gadal. Development of new indexes of the ‘Generic City’ concept in the Baltic coastal city network. ISUF 2022 – The 29th Conference of the International Seminar on Urban Form – Urban Redevelopment and Revitalisation. A Multidisciplinary Perspective, Sep 2022, Łódź – Kraków, Poland. ⟨hal-03783349⟩

Sébastien Gadal, Mounir Oukhattar, Jūratė Kamičaitytė, Moisei Zakharov, Walid Ouerghemmi, et al.. Multiscale and multi-temporal modelling of urban change structures in the Subarctic East Siberian metropolis of Yakutsk. XXIX Conference of the International Seminar on Urban Form: Urban Redevelopment and Revitalisation A Multidisciplinary Perspective, University of Lodz; Cracow University of Technology,; Lodz University of Technology, Sep 2022, Łódź, Poland. ⟨hal-03787176⟩

Thomas Gloaguen, Kęstutis Zaleckis, Sébastien Gadal. Investigation of the use of the ‘Generic City’ concept and its indexes in the analysis in urban and territorial structures in the Baltic cities. IGU Urban Commission Annual Conference, Jul 2022, Paris, France. ⟨hal-03737991⟩

Anne Puissant, Thibault Catry, Rémi Cresson, Nadine Dessay, Laurent Demagistri, et al.. Products and services of the « Urban » THEIA Scientific expertise Centre. ESA Living Planet Symposium 2022, May 2022, Bonn, Germany. 2022. ⟨hal-03678980⟩

Sébastien Gadal. Dynamiques de territorialisations et d’urbanisations post-soviétiques : résiliences territoriales et métropolisations en Lituanie. Géopolitique de l’espace et espace(s) de la géopolitique, LIMEEP-PS; Observatoire de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (OVSQ), Apr 2022, Saint-Quentin-en-Yvelines, France. ⟨hal-03656805⟩

Sébastien Gadal, Thomas Gloaguen, Jūratė Kamičaitytė. Post-Soviet Coastal Land Cover Change Modelling of the South-Eastern Baltic by Remote Sensing (1984-2020). GIS for Digital Development 2021: Application of GIS and Remote Sensing in Science and Management, North Eastern Federal University, Dec 2021, Yakutsk, Russia. ⟨hal-03502185⟩

Sébastien Gadal. Remote Sensing for Urban Planning. Virtual Global Faculty Week 2021, Kaunas University of Technology, Mar 2021, Kaunas University of Technology, Lithuania. ⟨hal-03183746⟩

Sébastien Gadal, Mounir Oukhattar, Jūratė Kamičaitytė, Moisei Zakharov, W. Ouerghemmi. Spatial modelling of the Arctic metapolis: Yakutsk. GIS for Digital Development 2021: Application of GIS and Remote Sensing in Science and Management, North Eastern Federal University, Dec 2021, Yakutsk, Russia. ⟨hal-03502208⟩

Sébastien Gadal, Thomas Gloaguen. Environmental issues in the coastal regions of the south-eastern Baltic Sea: A sensitive natural environment in the face of increasing anthropic pressures. Baltica : An International Yearbook for Quaternary Geology and Palaeogeography, Coastal Morphology and Shore Processes, Marine Geology and Recent Tectonics of the Baltic Sea Area, Lithuanian Academy of Sciences, 2021, 34 (2), pp.203 – 215. ⟨10.5200/baltica.2021.2.6⟩. ⟨hal-03517994⟩

Nikolai Bobylev, Sébastien Gadal, Valery Konyshev, Maria Lagutina, Alexander Sergunin. Building Urban Climate Change Adaptation Strategies: The Case of Russian Arctic Cities. Weather, Climate, and Society, American Meteorological Society, 2021, 13 (4), pp.875-884. ⟨10.1175/WCAS-D-21-0004.1⟩. ⟨hal-03313126⟩

Sébastien Gadal, Paul Gérard Gbetkom, Alfred Homère Mfondoum. A new soil degradation method analysis by Sentinel 2 images combining spectral indices and statistics analysis: application to the Cameroonians shores of Lake Chad and its hinterland. 7th International Conference on Geographical Information Systems Theory, Applications and Management (GISTAM 2021), Apr 2021, Online Streaming, Czech Republic. pp.25-36. ⟨hal-03207299⟩

Sites internet présentant le projet


GEOINFORMATION – AI – : REMOTE SENSING IMAGE ANALYSIS, GEOMATIC MODELLING, GEOGRAPHIC KNOWLEDGE PROCESSING, AND TERRITORIAL GEO-SIMULATION | Sébastien Gadal | Research Project (researchgate.net)

BALTICS: BALTIC AND NORDIC STUDIES: POST-SOVIET TRANSFORMATIONS, COASTAL CHANGES, TERRITORIAL DEVELOPMENT CONVERGENCES, AND ENVIRONMENTAL ISSUES | Sébastien Gadal | Research Project (researchgate.net)

ARCTIC-S: TERRITORIAL ADAPTATIONS OF THE ARCTIC TO THE GLOBAL WARMING, GLOBALISATION, ENVIRONMENTAL CHANGES, DEVELOPMENT AND URBANISATION. GEOPOLITIC ISSUES | Sébastien Gadal | Research Project (researchgate.net)

A-METROPOLIS: URBANISATION MODELLING, SOCIO-ENVIRONMENTAL CHALLENGES, AND GEOPOLICAL ISSUES OF METROPOLISATIONS | Sébastien Gadal | Research Project (researchgate.net)

Équipe scientifique

Porteur du projet


Anne PUISSANT (UMR7362 LIVE CNRS / A2S UNISTRA)
Co-porteur : Sébastien GADAL

Participants UMR ESPACE


Paul Gérard GBETKOM
Sébastien BRIDIER
Sébastien GADAL
Thomas GLOAGUEN
Jurate KAMICAITYTE
Walid OUERGHEMMI
Mounir OUKHATTAR
Moisei ZAKHAROV

Partenaires extérieurs


LaSTIG (Laboratoire des Sciences et Technologies de l’Information Geographique)

IGN

UMR TETIS

IRSTEA

IRD UMR 228 Espace-Dev

UMR 5126 CESBIO

North-Eastern Federal University (NEFU)

Saint-Petersburg State University (SPsU)

Kaunas University of Technology (KTU)

Vytautas Magnus University (VMU)

[2023] DifJcov / « Diffusion of COVID-19 in Japan »

Porteurs du projet :
Giovanni Fusco et Guillaume Ladmiral (UMIFRE19 – MEAE-CNRS)

DifJcov [2023]

ContratFinancement public
Co-contractantUniversité de Côte d’Azur

Contrats de recherche financés

DifJcov – Diffusion of COVID-19 in Japan

Programme de recherche porté par Giovanni Fusco (Directeur de recherche, CNRS, Université Côte d’Azur, UMR 7300 ESPACE)

Objectifs du projet


La pandémie de COVID-19 a constitué un choc exogène aux effets multidimensionnels. L’étude de la crise sanitaire de 2020-2021 et de ses effets sociaux, économiques, politiques et géopolitiques relève de toutes les disciplines des sciences humaines et sociales. L’intrication des processus requiert la transdisciplinarité tant dans l’élaboration des problématiques et des questions de recherche que dans les méthodes d’analyse. Ce projet réunit la géographie, la sociologie-politique de la santé et les méthodes de modélisation utilisées dans ces disciplines (régression bayésienne multi-niveaux et analyse de réseaux d’une part, géomatique, analyse spatiale, fouille de données et apprentissage automatique d’autre part). Ce projet associe l’UMR ESPACE-CNRS et l’Université Côte-d’Azur, l’Institut français de recherche sur le Japon-UMIFRE-19 (Tokyo) et l’Université de Kyoto.

La recherche se donne trois objectifs scientifiques :

1- Distinguer la part des facteurs socio-économiques et spatiaux qui jouent un rôle lors de la propagation de l’épidémie de COVID-19 au Japon au cours des cinq premières « vagues » épidémiques survenues entre janvier 2020 et novembre 2021.

2- Caractériser des trajectoires épidémiques au cours de ces cinq « vagues » et construire une typologie des profils socio-spatiaux de courbes épidémiologiques.

3- Analyser la territorialisation des activités socio-économiques du Japon contemporain en usant des données épidémiologiques comme d’un révélateur des relations fonctionnelles.

Méthodologie


Le projet utilise deux protocoles méthodologiques complémentaires :

  • pour caractériser des profils spatio-temporels et des trajectoires épidémiologiques durant les premières vagues de contamination au Japon
  • pour améliorer les modélisations par régression multi-niveaux et produire une nouvelle visualisation des processus étudiés (en appréhendant les corrélations spatiales dans l’espace physique réel mais aussi dans l’espace relationnel des mobilités)

Il s’agit pour le laboratoire ESPACE d’analyser la dimension spatiale des phénomènes étudiés à l’aide de ce jeu de données et depuis plusieurs protocoles écrits sur la plateforme de traitement open-source R.
DIFJCOV s’appuie sur le développement de protocoles d’analyse innovants, par hybridation des méthodes paramétriques de l’économétrie et des méthodes non-paramétriques de classification de l’analyse spatiale. Ce type d’analyse n’a jamais réalisé pour expliquer la propagation d’un nouveau pathogène.

Site internet présentant le projet


https://univ-cotedazur.fr/recherche-innovation/structures-de-recherche/academies-dexcellence/academie-dexcellence-homme-idees-et-milieux/projets-de-recherche/projets-2020-2024/diffusion-of-covid-19-in-japan-difjcov

Équipe scientifique

Porteur du projet


Giovanni FUSCO
Guillaume LADMIRAL (UMIFRE19 – MEAE-CNRS)

Participants UMR ESPACE


Giovanni FUSCO
Sandra PEREZ
Joan PEREZ (post-doc UCA)

Partenaires extérieurs


équipe UMIFRE Université de Kyoto
Guillaume LADMIRAL (UMIFRE-19, Université de Kyoto)
Jean-Pascal BASSINO (ENS-Lyon)
Miyuki TAMURA (International Research Center for Japanese Studies – Kyoto)
Keniichi SHUNTO (International Research Center for Japanese Studies – Kyoto)

[2022] CARAFE / « CARbodetection And Fire prEvention »

Porteur du projet :
Sébastien Gadal

CARAFE [2022]

ContratFinancements internationaux
Co-contractantInstitut Français d’Indonésie (IFI)

Contrats de recherche financés

CARAFE / CARbodetection And Fire prEvention

Programme de recherche porté par Sébastien Gadal (Aix-Marseille Université, UMR 7300 ESPACE)

Objectifs du projet


L’objectif de ce projet vise à évaluer par la modélisation spatiale le rôle de l’urbanisation comme vecteur contribuant aux incendies des stocks de carbones organiques dans les sols. Il s’appuie sur la cartographie de l’occupation et de l’utilisation des sols en milieux périurbains par télédétection, la détection des feux de tourbières périurbaines, et la modélisation par simulation des teneurs en CO et de leur possibles évolutions en fonction des dynamiques urbaines de Jakarta en Indonésie.

Productions


  • Publications

 

Sites internet présentant le projet


 

Équipe scientifique

Porteur du projet


Sébastien GADAL

Participants UMR ESPACE


Sébastien GADAL

Partenaires extérieurs


CIRAD Asie du Sud-Est

INSTIPER

[2022-2017] EPLA-LAV / « Enquête sur les pratiques et les logiques d’Action en matière de Lutte Anti-vectorielle »

Correspondants du projet :
Daniel Bley et Didier Josselin

EPLA-LAV [2017-2022]

ContratAutres financements publics
Co-contractantUniversité de Nantes

Contrats de recherche financés

Enquête sur les pratiques et les logiques d’Action en matière de Lutte Anti-vectorielle

Programme de recherche porté par Ghozlane Fleury-Bahi (Professeur, EA 4638, Nantes Université) et, pour le laboratoire, les correspondants sont Daniel Bley (Directeur de Recherche émérite, CNRS, UMR 7300 ESPACE) et Didier Josselin (Directeur de Recherche, CNRS, UMR 7300 ESPACE)

Objectifs du projet


L’objectif principal du projet est de recueillir des informations concernant les croyances, logiques d’actions et pratiques en matière de lutte anti-vectorielle de la population générale et des professionnels de santé de la façade atlantique afin de contribuer à la prévention des risques entrainés par l’arrivée et l’implantation d’Ædes albopictus, vecteur potentiel de virus émergents provoquant des maladies chez l’homme (dengue, chikungunya, zika).

Deux études ont été menées auprès de professionnels de santé, ainsi que deux études auprès d’échantillons issus de la population générale. Pour chacune des deux populations, une étude qualitative (entretiens, monographies, retour d’expérience, observation de terrain) a été associée à une enquête quantitative par questionnaires. Les données ont été recueillies sur la façade atlantique dans les départements de Loire Atlantique et de Vendée.

Productions


  • Publications

Articles

Fleury-Bahi, G et coll. (2020). La lutte contre le moustique tigre. Les cahiers de la Recherche. Santé, Environnement, Travail. 15, 15-17.

Galland C. (2022). « Perception et pratiques de prévention des risques liés à l’implantation de moustique tigre en Pays de la Loire. Enquête auprès des médecins généralistes et pharmaciens de Loire-Atlantique et Vendée in Arboviroses. Saison 2019 et 2020 » Bulletin de Santé Publique Pays de la Loire, Santé publique France Pays de la Loire, mars 2022, 16 p.

Communications et posters

Bley D. (2022). « Les MTV, objet d’étude pour les sciences humaines : l’exemple de la perception du risque chez les professionnels de santé en Vendée et Loire Atlantique », Introduction aux 3e rencontres de la géographie de la santé, Cannes, 27/28 mai 2022 (conférencier invité) .

Fleury-Bahi G., Bley D., Galland C., Navarro O., Pécaud D., Simard F., Tallec A., Vernazza-Licht N. (2021). « Étude sur les Pratiques et les Logiques d’Action en matière de Lutte Anti-Vectorielle. Premiers résultats d’une étude interdisciplinaire », Communication au colloque « Humanités environnementales. Sciences, arts et citoyennetés face aux changements globaux », Montpellier, 05-07 octobre 2021

Fleury-Bahi G., Bley D., Hefti M., Galland C., Navarro O., Pécaud D., Simard F. et Vernazza N. (2022). « Perception du risque et comportements de protection face à l’émergence du Moustique Tigre (Aedes Albopictus) en Vendée », Communication orale au 13e Journées Scientifiques d’ARPENV. Nîmes, 16 et 17 mai.

Équipe scientifique

Porteur du projet


Ghozlane FLEURY-BAHI (EA 4638, Nantes Université)

Participants UMR ESPACE


Daniel BLEY (Correspondant UMR ESPACE)
Nicole VERNAZZA-LICHT

Partenaires extérieurs


Ghozlane FLEURY-BAHI (Université de Nantes, EA 4638)

Ventre François VIETE, Dominique PECAUD (Université de Nantes)

Frederic SIMARD (IRD, UMR MIVEGEC)

Anne TALLEC (ORS Pays de la Loire)

 

 

[2018-2015] RSF OTOLAND / « Land ontology: Semantics, Semiotics, and Geographic Modeling »

Porteur du projet :
Sébastien Gadal

RSF OTOLAND [2015-2018]

ContratRussian Science Foundation (RSF)

Co-contractantRSF 15-18-20047 Land Ontology: Semantics, Semiotics, and Geographic Modeling
https://rscf.ru/en/contests/search-projects/15-18-20047/

Contrats de recherche financés

Land Ontology: Semantics, Semiotics, and Geographic Modeling

Programme de recherche porté par Sébastien Gadal (Professeur, Aix-Marseille Université, UMR 7300 ESPACE)

Objectifs du projet


From ancient times, the conceptual exploration of space by people has been conducted through the understanding of all-natural objects filling the space, as well as the phenomena and events associated with a particular landscape. At present, with the exploration of the northern and Arctic areas, especially relevant are becoming the existing practices of a balanced man-nature interaction, which is manifested through the ethnic and cultural landscape in human-environment co-evolution. Due to its active use in business and daily activities, the geographical terminology makes one of the most important components of a dialect vocabulary. The study of semantics and semiotics of the landscape nomination on the material of indigenous languages of North-East of Russia (Yakutia, in particular) provides an opportunity to compare different ideas about the natural world, to reveal the trends in vision, representation, and use of the surrounding landscape. The exploration of the vast territory of Yakutia with its variety of landscapes by indigenous peoples took place in different historical periods. Besides, each ethnic group, adapting to the surrounding landscape, occupied their niche – their own ethnic and cultural landscape without competition with others. Every ethnic group, inhabiting the region, elaborated its system of geographical terms, the semantic content of which is determined not only by features of the landscape but also by a lifestyle and economy. Cross-language contacts also played a significant role in the formation of the geographical vocabulary of various languages in the region. The issue of local spaces representation in the mind is studied by various disciplines: psychology, architecture and urbanism, geography, neuropsychology, and cognitive linguistics, to a certain extend.

However, no one has considered the interaction of a verbal text and a mental map, as well as the transfer of spatial values in interpersonal communication. Therefore, it seems that when referring to the issue of mental representation of the local landscape in folklore studies, through the prism of verbal descriptions, we cannot restrict ourselves to results obtained in one of these disciplines, only. One of the areas of the research, aimed at a comprehensive study of the local space’s representation, is to use satellite images as images of the landscape space for creating mental maps. The academic significance of the project is dictated by the interdisciplinary approach to the study of landscape, namely the widespread use of methods applied both in liberal arts (linguistics, folklore studies, semiotics, sociology, ethnography, archaeology, history, etc.) and natural sciences (geography, physics, computer science, space technologies). A comprehensive study of the ontology of the landscape, features of modeling and exploring landscapes typical of northern ethnic groups, the conceptual understanding of the landscape and its representation in the consciousness and culture will be held in the light of technological advances, namely with the use of GIS technology, remote sensing, and satellite imagery of the landscape.

Productions


Publications

Sébastien Gadal, Moisei Zakharov, Jūratė Kamičaitytė, Yuri Danilov. Alas Landscape Modeling by Remote Sensing Image Analysis and Geographic Ontology. Study case of Central Yakutia (Russia). 6th International Conference on Geographic Information Sytems Theory, Applications and Management, Polytechnic Institute of Setúbal/IPS; Knowledge Systems Institute; ATHENA Research & Innovation Information Technologies, May 2020, Online Streaming, Portugal. pp.112-118, ⟨10.5220/0009569101120118⟩. ⟨hal-02554659

Jūratė Kamičaitytė, Indrė Gražulevičiūtė-Vileniškė, Sébastien Gadal. Role of Multicultural Identity in Landscape Perception and Methodological Possibilities of Its Interdisciplinary Analysis. Landscape Architecture and Art, Latvia University of Life Sciences and Technologies, 2020, 15, pp.65-74. ⟨10.22616/j.landarchart.2019.15.07⟩. ⟨hal-02542159

Viktoriya Filippova, Antonina Savvinova, Yuri Danilov, Sébastien Gadal, Jūratė Kamičaitytė-Virbašienė. The Study of Cultural Landscapes of Central Yakutia for the Development of Scientific Tourism. Journal of Sustainable Architecture and Civil Engineering, Kaunas University of Technology, 2018, 21 (4), pp.5-16. ⟨10.5755/j01.sace.21.4.19501⟩. ⟨hal-01716691

Sébastien Gadal. Smart Campus, Smart Cities: A new Urban Ontology. I I ФОРУМ УНИВЕРСИТЕТСКИХ ГОРОДОВ « ЭНЕРГИЯ УНИВЕРСИТЕТА ДЛЯ РАЗВИТИЯ ГОРОДА И РЕГИОНА » – « Leveraging University Vitally for Urban & Regional Development », Tomsk State University, Nov 2017, Tomsk, Russia. ⟨hal-01817058

Sébastien Gadal, Zanetta Degteva, Yuri Danilov. Spatial Organisation of the Traditional Cultural Landscape of the Evenks (Example of South Yakutia). 4th International Multidisciplinary Scientific Conference on Social Sciences and Arts SGEM 2017, Aug 2017, Varna, Bulgaria. pp.89-96, ⟨10.5593/sgemsocial2017/22/S06.012⟩. ⟨hal-01660211⟩

Moisei Zakharov, Viktoriya Filippova, Antonina Savvinova, Kyunney Pestereva, Sébastien Gadal. Recognition of Landscape ‘ Structures by Toponymical Map and Remote Sensing Analysis (Khangalassky district, Yakutia). IX Arctic Congress in Social Sciences (ICASS IX): « People and Place », Jun 2017, Umea, Sweden. ⟨hal-01816634

Sébastien Gadal. Territorial and Landscapes Development in the Arctic and Sub-Arctic Regions: Example of Yakutia. Государственное управление и развитие России: вызовы и возможности – Public Administration and Development of Russia: Challenges and Opportunities, The Russian Presidential Academy for the Economy and the Public Administration, May 2017, Moscow, Russia. ⟨hal-01816656⟩

Sébastien Gadal, Jūratė Kamičaitytė-Virbašienė. Landscape Ontology of Arctic Yakutia: An Interdisciplinary Spatial Approach. IX International Arctic Congress in Social Sciences (ICASS IX): « People and Place », Umea University, Jun 2017, Umea, Sweden. ⟨hal-01816616⟩

Sébastien Gadal. Challenges of the Geospatial Environmental Monitoring and Modelling of Possible Geographic Change Scenarios (Example of the Aral Sea). VIIIe Nevsky International Ecological Congress: « Environmental Education – A Clean Country », The Interparliamentary Assembly of Member Nations of the Commonwealth of Independent States (IPA CIS) – The Federation Council of the Federal Assembly of the Russian Federation – Ministry of Natural Resources and Environment of the Russian Federation, May 2017, Saint-Petersburg, Russia. ⟨hal-01816601⟩

Antonina Savvinova, Viktoriya Filippova, Sébastien Gadal. Географические названия как индикаторы климатических условий района Оймякон (случай исследование колд топонима семантика). Успехи современной науки, Клюев Сергей Васильевич, 2016, 4 (9), pp.160-164. ⟨hal-01386951

Jurate Kamicaityte-Virbasiene, Sébastien Gadal. Development of Interdisciplinary Approach in Studies of Landscape Ontology. 3rd International Multidisciplinary Scientific Conference on Social Sciences and Arts SGEM 2016, Aug 2016, Varna, Bulgaria. pp.307-312, ⟨10.5593/SGEMSOCIAL2016/B43/S15.037⟩. ⟨hal-01401147⟩

Antonina Savvinova, Viktoriya Filippova, Sébastien Gadal. Multi-Temporal Maps as a Source for Studying the Image of Yakutia. 3rd International Multidisciplinary Scientific Conference on Social Sciences and Arts SGEM 2016, Aug 2016, Varna, Bulgaria. pp.449-456, ⟨10.5593/SGEMSOCIAL2016/B32/S10.057⟩. ⟨hal-01401148⟩

Elena Totonova, Sébastien Gadal. Sustainable Tourism Development as the Basis of Arctic Landscape Conservation (Case of Ust-Lenskiy Protected Aera) in the Republic Sakha (Yakutia), Russia. 3rd International Multidisciplinary Scientific Conference on Social Sciences and Arts SGEM 2016, Aug 2016, Varna, Bulgaria. pp.663-670, ⟨10.5593/SGEMSOCIAL2016/B25/S07.087⟩. ⟨hal-01401149⟩

Liudmila Zamorshchikova, Sébastien Gadal, Viktoriya Filippova, Marianna Samsonova. Landscape Toponymic Maps: Interdisciplinary Approach (Example of Sakha Republic, Russia). International Multidisciplinary Scientific Conference SGEM2016, Jun 2016, Albena, Bulgaria. pp.311-318, ⟨10.5593/SGEM2016/B23/S11.040⟩. ⟨hal-01546124⟩

Kunnei Pestereva, Marianna Samsonova, Anna Ikonnikova, Sébastien Gadal. Toponyms of Multicultural Environment as a Source of Information about the History of the Development of the Central Yakutia. 3rd International Multidisciplinary Scientific Conference on Social Sciences and Arts SGEM 2016, Aug 2016, Varna, Bulgaria. pp.587-592, ⟨10.5593/SGEMSOCIAL2016/B32/S10.076⟩. ⟨hal-01401146⟩

Sébastien Gadal. Geospatial Monitoring of Yakutsk City and Exposure Vulnerability Modeling of Flooding’s. Cities and People: Local Solutions for Sustainable Development, Municipality of Yakutsk, Jun 2016, Yakutsk, Russia. ⟨hal-01819292⟩

Marianna Samsonova, Sébastien Gadal, Liudmila Zamorshchikova. Environmental Education: The Case of International Double Master Diploma in Tourism between Russian and French Universities. Public recreation and landscape protection 2016, May 2016, Brno, Czech Republic. pp.47-51. ⟨hal-01348497⟩

Svetlana Ivanova, Sébastien Gadal, Antonina Savvinova. Комплексная оценка туристического потенциала территории, прилегающей к дороге « Колыма » (на примере Центральной Якутии). АРКТИКА. XXI век. Гуманитарные науки, North Eastern Federal University, 2016, 8 (2), pp.16-25. ⟨halshs-01392881

 

Site internet présentant le projet


https://www.s-vfu.ru/universitet/nauka/interdisciplinary/landscape/detail.php?SECTION_ID=&ELEMENT_ID=42687

https://www.researchgate.net/project/ARCTIC-S-Territorial-Adaptations-of-the-Arctic-to-the-Global-Warming-Globalisation-Environmental-Changes-Development-and-Urbanisation-Geopolitic-Issues

https://www.researchgate.net/project/GEOINFORMATION-AI-Remote-Sensing-Image-Analysis-Geomatic-Modelling-Geographic-Knowledge-Processing-and-Territorial-Geo-Simulation

Équipe scientifique

Porteur du projet


Sébastien GADAL

Participants UMR ESPACE


Sébastien GADAL
Jurate KAMICAITYTE
Walid OUERGHEMMI
Moisei ZAKHAROV

Partenaires extérieurs


North-Eastern Federal University (NEFU)

[2017-2013] POLARIS / « Cultural and Natural Heritage in Arctic and Sub-Antarctic Regions for a Cross-Cultural and Sustainable Valorisation Process and Tourism Development: Siberia, Lapland and Patagonia »

Porteurs du projet :
Jan Born (UVSQ) et Sébastien Gadal pour le groupe WP GIS LEAD

POLARIS [2013-2017]

ContratProgrammes européens hors ERC
Co-contractantANR

Contrats de recherche financés

POLARIS / Cultural and Natural Heritage in Arctic and Sub-Antarctic Regions for a Cross-Cultural and Sustainable Valorisation Process and Tourism Development: Siberia, Lapland and Patagonia

Programme de recherche porté par Jan Born (UVSQ), où  Sébastien Gadal (Aix-Marseille Université, UMR 7300 ESPACE) est en charge du groupe WP GIS Lead

Objectifs du projet


This project intends to undertake a comparative study of three different regions: Siberia (Russia), Lapland (Sweden) and Patagonia (Argentina). These regions have a series of common features as regards their natural and cultural heritage and are destined to experience similar changes due to the global warming and globalisation processes.

The protection and the promotion of cultures, territories and heritages strengthen a socio-economic development process for local communities. Such sustainable valorization should generate high level know-how and good practices that can be transferred to specific territories with national and international protection (National Park, National Reserves, UNESCO labels, etc.). Huge natural spaces in Arctic and Sub-Antartic regions get specific attention from international community (UN and EU) due to current global warming and the impacts of climate change on cultures and territories. These regions have fragile ecosystems that can be rapidly damaged by mass tourism or by a not well-controlled development strategy implemented by public institutions or private companies. This project aims at studying these extreme regions, training professionals working in public administrations to improve their educational background, and students with postgraduate curricula linked to tourism, geography, natural heritage, politics and social economics. Cross-cultural training transfers and valorization processes applied to the fields of tourism studies and the tourism industries, as well as cultural heritage and regional development of territories will be offered. Long term sustainable actions will be implemented at international level, such as an International Network of Regional Tourism Observatories and e-Learning platform to diffuse collected data, surveys, and pedagogical materials.

Productions


  • Publications

Sébastien Gadal, Moisei Zakharov, Antonina Savvinova. Проблемы и вызовы развития арктического туризма в Якутии. Государственное управление и развитие России: глобальные тренды и национальные перспективы, Russian Presidential Academy of National Economy and Public Administration, May 2022, Moscow, Russia. ⟨hal-03673012⟩

Viktoriya Filippova, Antonina Savvinova, Yuri Danilov, Sébastien Gadal, Jūratė Kamičaitytė-Virbašienė. The Study of Cultural Landscapes of Central Yakutia for the Development of Scientific Tourism. Journal of Sustainable Architecture and Civil Engineering, Kaunas University of Technology, 2018, 21 (4), pp.5-16. ⟨10.5755/j01.sace.21.4.19501⟩. ⟨hal-01716691⟩

Svetlana Ivanova, Sébastien Gadal, Antonina Savvinova. Комплексная оценка туристического потенциала территории, прилегающей к дороге « Колыма » (на примере Центральной Якутии). АРКТИКА. XXI век. Гуманитарные науки, North Eastern Federal University, 2016, 8 (2), pp.16-25. ⟨halshs-01392881⟩

Didier Ramousse, Sébastien Gadal. Valorizacion del Patrimonio y Desarrollo Turistico : Un Enfoque Basado en el Analisis Estructural y Espacial de las Redes Sociales en Espacios Perifericos. Revista de Informes Científicos y Técnicos, Universidad National de la Patagonia Austral, 2015, 7 (1), pp.162-181. ⟨10.22305/ict-unpa.v7i1.119⟩. ⟨hal-01349840⟩

Sébastien Gadal, Marianna Samsonova. Création de doubles diplomations franco-sibériennes dans le tourisme et la géomatique appliquées : problématiques culturelles, linguistiques et pédagogiques. Olivier Meunier. Cultures, Educations, Identités. Recompositions socioculturelles, transculturalité et interculturalité, Artois Presses Université, pp.229-239, 2014, 978-2-84832-199-8. ⟨10.13140/2.1.2947.4885⟩. ⟨hal-01349842⟩

Sébastien Gadal. Geospatial Information Technologies: Scientific Approach versus Driver of Globalisation and Territorial Integration. Ve Всероссийская научно-практическая конференция « Информационные технологии в науке, образовании и экономике » – Ve Russia scientific-practical conference « Information technologies in science, education and economy », North Eastern Federal University, Oct 2014, Yakutsk, Russia. ⟨hal-01817288⟩

Sites internet présentant le projet


https://cordis.europa.eu/project/id/318974

Équipe scientifique

Porteur du projet


Sébastien GADAL

Participants UMR ESPACE


Sébastien GADAL (WP GIS lead)
Jurate KAMICAITYTE

Partenaires extérieurs


UVSQ

Lapland University (Finlande)

Kaunas University of Technology (Lituanie)

North-Eastern Federal University (Russie)

University of Patagonia (Argentine)