[2018-2014] HYEP / « Hyperspectral imagery for Environmental urban Planning »

Porteur du projet :
Christiane Weber, dont
Sébastien Gadal (WP1)

HYEP [2014-2018]

Contrat ANR
Co-contractant présentation du projet sur le site de l’ANR

Contrats de recherche financés

Hyperspectral imagery for Environmental urban Planning

Programme de recherche porté par Christiane Weber (CNRS, UMR TETIS), où Sébastien Gadal (Aix-Marseille Université, UMR 7300 ESPACE) est responsable du WP1 : Bases de données morpho-spectrales

Objectifs du projet


La population mondiale se regroupe dans les centres urbains restructurant aux niveaux locaux et régionaux les territoires. Ces espaces sont caractérisés par des processus paradoxaux d’une part un étalement au détriment des écosystèmes naturels ou agricoles et d’autre part une densification du tissu. Ces processus combinés ont impacté les caractéristiques climatiques des échelles locales et régionales (Shafri et al., 2012), ainsi que les processus biotiques et abiotiques des milieux environnants (Voogt and Oki, 2003). Des besoins en information de plus en plus conséquents ont suivi cette évolution, renforcés par l’émergence de logiques de développement durable, à différentes échelles spatiales et de compétence territoriale. Les données satellites actuels fournissent des informations limitées, les caractéristiques du milieu urbain complexifiant leur utilisation, par la forte dynamique interne, l’hétérogénéité spatiale des éléments, des formes géométriques (horizontales et verticales), la variété de matériaux et la présence d’ombre. La cartographie des surfaces, l’état de la végétation, le suivi du vieillissement des matériaux, la caractérisation de la biodiversité végétale (Miller & Small, 2003) recouvrent des champs d’investigation de plus en plus sensibles.

Différents travaux montrent l’apport de l’imagerie hyperspectrale par rapport à l’imagerie multispectrale. Pour Platt et Goetz (2004) les performances de la classification de surfaces urbaines obtenues avec des images acquises par le spectro-imageur Aviris sont supérieures à celles obtenues avec des données Landsat ETM+. Plus récemment. Tan et Wang (2007) évaluent le gain apporté par l’instrument hyperspectral CHRIS/PROBA sur la classification et l’utilisation des milieux urbains par rapport aux données ASTER (3 bandes VISNIR). Plusieurs auteurs (Chen, 2008) illustrent les limitations de capteurs multi-spectraux pour la caractérisation des surfaces imperméables par rapport à l’imagerie hyperspectrale. L’identification des espèces végétales et le relevé sanitaire de la végétation (Mc Kinney, 2002) peut être un atout pour les Trames vertes et bleues.

La richesse et la complexité des matériaux et des formes dans les centres urbains requièrent des spécificités spectrales allant du visible au SWIR (<2.5 µm). Herold et al. (2003), a démontré que les spectromètres offrant une résolution spectrale élevée sur un domaine spectral continu permettaient de mieux identifier (par rapport aux capteurs habituels) et spatialiser des informations sur les sols, la végétation et les matériaux (Chen, 2008 ; Pascucci et al. 2010) et de leur état.

La taille moyenne des objets urbains se situe entre 10 et 20 m (Cutter et al. 2004). Aussi, une résolution de 5 m ou mieux est considérée comme nécessaire pour une représentation des objets urbains (bâtiments, routes), de la végétation (Jansen et al. 2012), ou de la planification du territoire (Wania & Weber, 2007). La contribution des données EnMAP dans un contexte de développement et de planification urbaine a été récemment étudiée par Heldens et al. (2011), mais la résolution spatiale de 30 m fournit des informations inadaptées au niveau du quartier.

Compte tenu des caractéristiques géométriques du milieu, les capacités d’un instrument tel qu’HYPXIM combinant haute résolution spectrale (imageur hyperspectral) et spatiale (imageur panchromatique) devraient permettre d’étudier des objets de taille inférieure à 5 m avec une capacité à couvrir le domaine spectral 0.4 à 2.5 µm. L’imagerie hyperspectrale peut ainsi lever certains des verrous identifiés mais nécessite de mieux cerner les spécificités du milieu et des éléments constitutifs (géométrie, propriétés spectrales). Ce projet a pour objectif de justifier la mission HYPXIM (hyperspectral français) par rapport aux missions existantes et futures, de définir des moyens de traitements pour utiliser ces images et de constituer une base de données morpho-spectrales adaptée à ces différentes missions.

Productions


Publications

Sébastien Gadal, Gintautas Mozgeris, Donatas Jonikavicius, Jūratė Kamičaitytė, Walid Ouerghemmi. A Spectral Database for the Recognition of Urban Objects in Kaunas City: Performance and Morphometric Issues. Sandra Krikstanaviciute. Advanced Construction Architecture: Raw Materials and Circular Economy in the Built Environment, Sep 2020, Kaunas, Lithuania. Kaunas University of Technology, pp.71-72, 2020, ⟨10.5557/e01.2669-1922.2020⟩. ⟨hal-02951336

Sébastien Gadal. Hyperspectral recognition of the urban vegetation using spectral library. Example of Kaunas (Lithuania). GIS Yakutsk 2019: GIS for Digital Development, NEFU, Apr 2019, Yakutsk, Russia. ⟨hal-02098302

Gintautas Mozgeris, Vytautė Juodkienė, Donatas Jonikavičius, Lina Straigytė, Sébastien Gadal, et al.. Ultra-Light Aircraft-Based Hyperspectral and Colour-Infrared Imaging to Identify Deciduous Tree Species in an Urban Environment. Remote Sensing, MDPI, 2018, 10 (10), ⟨10.3390/rs10101668⟩. ⟨hal-01903469

Walid Ouerghemmi, Sébastien Gadal, Gintautas Mozgeris, Donatas Jonikavičius. Urban Vegetation Mapping by Airborne Hyperspectral Imagery: Feasability and Limitations. WHISPER 2018 : 9th Workshop on Hyperspectral Image and Signal Processing: Evolution in Remote Sensing, Sep 2018, Amsterdam, Netherlands. pp.245-249. ⟨hal-01884425

Walid Ouerghemmi, Sébastien Gadal, Gintautas Mozgeris. Urban Vegetation Mapping using Hyperspectral Imagery and Spectral Library. IEEE International Geoscience and Remote Sensing Symposium (IGARSS) 2018, IEEE, Jul 2018, Valencia, Spain. pp.1632-1635. ⟨hal-01852849⟩

Christiane Weber, Rahim Aguejdad, Xavier Briottet, Josselin Aval, Sophie Fabre, et al.. Hyperspectral Imagery for Environmental Urban Planning. IEEE International Geoscience and Remote Sensing Symposium (IGARSS) 2018, IEEE, Jul 2018, Valencia, Spain. pp.1628-1631. ⟨hal-01852844

Christiane Weber, Xavier Briottet, Clément Mallet, Sébastien Gadal, Yannick Devile, et al.. HYEP – Hyperspectral Imagery for Environmental Urban Planning. Journées ADEME / ANR – La recherche au service de la transition énergétique, Jun 2018, Issy-les-Moulineaux, France. 2018. ⟨hal-01875894⟩

Sébastien Gadal, Walid Ouerghemmi, Gintautas Mozgeris, Romain Barlatier. Recognition of urban vegetation by hyperspectral airborne high-resolution VNIR imager (Kaunas, Lithuania). 6e édition : colloque groupe hyperspectral SFTP-GH, IRSTEA, May 2018, Montpellier, France. pp.47. ⟨hal-01803803

Sébastien Gadal, Walid Ouerghemmi. Cartographie de la végétation urbaine par imagerie aéroportée hyperspectrale sur la ville de Kaunas (Lituanie). TEMU 2018 : Atelier Télédétection pour l’Etude des Milieux Urbains, Laboratoire Image, Ville, Environnement, UMR 7362 – Laboratoire ICUBE, UMR 7357 – Université de Strasbourg – THEIA – CNES, Mar 2018, Strasbourg, France. ⟨hal-01817060

Gintautas Mozgeris, Sébastien Gadal, Donatas Jonikavičius, Lina Straigyte, Walid Ouerghemmi, et al.. The Potential of Imaging from Ultra-Light Aircraft for Urban Tree Inventories: Case Study in Kaunas, Lithuania. IUFRO – 125th Anniversary Congress 2017, Sep 2017, Freiburg, Germany. IUFRO, pp.430, 2017, Interconnecting Forest, Science, and People. ⟨hal-01595684⟩

Walid Ouerghemmi, Sébastien Gadal, Gintautas Mozgeris, Donatas Jonikavičius, Weber Christiane. Urban objects classification by spectral library: feasibility and applications. JURSE 2017, Prashanth Reddy Marpu; Hussein Abdulmuttalib, Mar 2017, Dubai, United Arab Emirates. p23-27, ⟨10.1109/JURSE.2017.7924629⟩. ⟨hal-01492072

Sébastien Gadal, Walid Ouerghemmi. Urban objects recognition feasibilities by airborne hyperspectral and multispectral remote sensing. Spatial Accuracy 2016, Jul 2016, Montpellier, France. pp.101-108. ⟨hal-01352525

Sébastien Gadal, Walid Ouerghemmi. Morpho-spectral objects classification by hyperspectral airborne imagery. 8th Workshop in Hyperspectral Image and Signal Processing: Evolution in Remote Sensing, Aug 2016, Los Angeles, United States. pp.349-353. ⟨hal-01359702

Gintautas Mozgeris, Sébastien Gadal, Donatas Jonikavičius, Lina Straigyte, Walid Ouerghemmi, et al.. Hyperspectral and color-infrared imaging from ultra-light aircraft: Potential to recognize tree species in urban environments. 8th Workshop in Hyperspectral Image and Signal Processing: Evolution in Remote Sensing, Aug 2016, Los Angeles, United States. pp.542-546. ⟨hal-01359643⟩

Christiane Weber, Sébastien Gadal, Xavier Briottet, Clément Mallet. Apport de l’imagerie hyperspectrale pour la planification urbaine. SAGEO 2016 – Spatial Analysis and Geomatics, Dec 2016, Nice, France. pp.454-462. ⟨hal-01687903

Sébastien Gadal, Walid Ouerghemmi. Identification of urban objects using spectral library combined with airborne hyperspectral imaging. 4e colloque du Groupe Hyperspectral de la Société Française de Photogrammétrie et Télédétection (SFPT-GH), Institut polytechnique de Grenoble, May 2016, Grenoble, France. ⟨hal-01819313

Walid Ouerghemmi, Sébastien Gadal, Gintautas Mozgeris, Vytautė Juodkienė, Donatas Jonikavičius, et al.. Generation of urban objects spectral database using laboratory hyperspectral imager in Kaunas city (Lithuania). 4e colloque du Groupe Hyperspectral de la Société Française de Photogrammétrie et Télédétection (SFPT-GH), Institut polytechnique de Grenoble, May 2016, Grenoble, France. ⟨hal-01819945

Sébastien Gadal, Walid Ouerghemmi. Morpho-Spectral Recognition of Dense Urban Objects by Hyperspectral Imagery. International Archives of the Photogrammetry, Remote Sensing and Spatial Information Sciences, Copernicus GmbH (Copernicus Publications), 2015, XL-3/W3, pp.433-438. ⟨hal-01349835

Références de projets

https://www.researchgate.net/project/GEOINFORMATION-AI-Remote-Sensing-Image-Analysis-Geomatic-Modelling-Geographic-Knowledge-Processing-and-Territorial-Geo-Simulation

https://www.researchgate.net/project/A-METROPOLIS-Urbanisation-Modelling-Socio-Environmental-Challenges-and-Geopolical-Issues-of-Metropolisations

https://www.researchgate.net/project/BALTICS-Baltic-and-Nordic-Studies-Post-Soviet-Transformations-Coastal-Changes-Territorial-Development-Convergences-and-Environmental-Issues

 

Site internet présentant le projet


https://hyep.cnrs.fr/

Équipe scientifique

Porteur du projet


Christiane WEBER
Sébastien GADAL (responsable WP1)

Participants UMR ESPACE


Sébastien GADAL
Jurate KAMIVAITYTE
Walid OUERGHEMMI

Partenaires extérieurs


GEODE UMR 5602
GIPSA UMR 5216
IGN
IRAP UMR 5277
TETIS
ONERA

[2017] Durance / « Étude des évolutions hydrogéomorphologiques du lit de la Durance entre le barrage de Cadarache et les chutes de Jouques »

Porteur du projet :
Margot Chapuis

Durance [2017]

Contrat Financements publics
Co-contractant Université Côte d’Azur, CEA, SMAVD

Contrats de recherche financés

Étude des évolutions hydrogéomorphologiques du lit de la Durance entre le barrage de Cadarache et les chutes de Jouques

Programme de recherche porté par Margot Chapuis (Maître de conférences, Université Côte d’Azur, UMR 7300 ESPACE)

Objectifs du projet de recherche


Le CEA de Cadarache est situé à proximité immédiate de la Durance. A ce titre, il envisage de préciser l’impact de la modification de ce débit réservé sur la morpho dynamique du système durancien, entre le barrage de Cadarache et les chutes de Jouques. En particulier, le CEA s’associe au CNRS et au SMAVD pour préciser les points suivants :

  1. l’évolution hydrogéomorphologique « à moyen terme » du lit de la Durance entre le barrage de Cadarache et les chutes de Jouques sur une période de plusieurs décennies, à partir de l’étude des photographies aériennes disponibles sur la zone ;
  2. l’évolution hydrogéomorphologique récente du lit de la Durance sur le même tronçon, en particulier à l’aide de visites de terrain et en intégrant les événements hydrologiques récents (2011-2016) à l’état de la connaissance actuelle (cf. Chapuis, 2012).

Il s’agit ainsi, en concertation avec le SMAVD, le CEA et le CNRS, d’actualiser sur la zone d’étude :

  • les connaissances bibliographiques relatives au fonctionnement hydro-sédimentaire des sites d’étude ;
  • les chroniques hydrologiques de la période citée (si des données hydrologiques sont disponibles) ;
  • les rythmes d’évolution des reculs de berge dans la zone (étude de photographies aériennes, sources : IGN, CRIGE PACA, autres) ;
  • les évolutions topographiques du lit via l’acquisition de données topographiques originales ;
  • si possible, les flux sédimentaires grossiers via le suivi des traceurs RFID déployés en 2010 (acquisition de données de terrain originales).

Ces différents éléments de connaissance permettent d’approfondir notre compréhension des dynamiques hydro-sédimentaires de la Durance sur le secteur d’étude.

Productions


  • Publications

Lagrève, 2017. Étude des évolutions hydromorphologiques du lit de la Durance. Rapport de stage de M2, Université Aix-Marseille, 60 p.

K. Lagrève, M. Chapuis, L. Kateb, S. Dufour, B. Couvert, C. Doddoli, M. Provansal, 2017. Field-based gravel fluxes measurements in a wandering river to assess sediment mobility downstream a dam (Durance River, Southern French Alps). RCEM 2017- 10th Symposium on River, Coastal and Estuarine Morphodynamics, Sep 2017, Trente, Italy. RCEM 2017- 10th Symposium on River, Coastal and Estuarine Morphodynamics, 2017. ⟨hal-02417369⟩

Équipe scientifique

Porteur du projet


Margot CHAPUIS

Participants UMR ESPACE


Margot CHAPUIS

Partenaires extérieurs


Lylia KATEB (CEA)
Fabienne MERCIER (SMAVD)

[2017] LiDAR / « Étude de la morphodynamique du lit du fleuve Var dans sa partie aval à partir de levés LiDAR »

Porteur du projet :
Margot Chapuis

LiDAR [2017]

Contrat Collectivités territoriales
Co-contractant SMIAGE

Contrats de recherche financés

Étude de la morphodynamique du lit du fleuve Var dans sa partie aval à partir de levés LiDAR

Programme de recherche porté par Margot Chapuis (Maître de conférences, Université Côte d’Azur, UMR 7300 ESPACE)

Objectifs du projet de recherche


Dans le cadre du retour d’expérience sur les opérations d’abaissement des seuils et des opérations d’entretien de la végétation sur le fleuve Var, le Syndicat Mixte pour les Inondations, l’Aménagement et la Gestion des Eaux (SMIAGE) MARALPIN, créé le 1er janvier 2017 par transfert des missions du Département des Alpes-Maritimes, souhaite approfondir sa compréhension de la morphodynamique du Var dans sa partie aval (depuis la confluence avec la Vésubie jusqu’à l’embouchure).

L’opération d’abaissement des seuils fait partie intégrante du SAGE Nappe et Basse vallée du Var[1], dans l’objectif de « redonner au Var son faciès méditerranéen, diminuer les risques d’inondation, restaurer le fonctionnement en tresse et les milieux ouverts favorables à la biodiversité, tout en réduisant les besoins d’entretien de la végétation et des ouvrages »[2].

Trois campagnes de relevés LiDAR ont déjà été réalisées (2009, 2011 et 2013). Une première analyse a déjà été effectuée par le Département des Alpes-Maritimes entre les relevés de 2011 et de 2013, et ce dernier souhaite approfondir l’analyse altimétrique, pour explorer les évolutions en termes de fonctionnalités du cours d’eau.

Ceci suppose d’atteindre les objectifs suivants :

  • identifier les pistes d’approfondissement possibles via une synthèse bibliographique et la constitution d’une base des données existantes ;
  • intégrer les résultats récents de la bibliographie pour adapter les traitements de données LiDAR au cas du Var (utilisation/développement de routines de traitement SIG) ;
  • éventuellement, développer des traitements de données LiDAR novateurs pour répondre aux besoins spécifiques en termes de compréhension des dynamiques morphosédimentaires du Var ;
  • identifier ou développer des indicateurs de fonctionnalité d’un cours d’eau méditerranéen ;

en tirer des propositions de suivi et des préconisations pour l’acquisition des futurs jeux de données LiDAR.

[1] PAGD du SAGE : http://www.gesteau.eaufrance.fr/sites/default/files/sage_bvv_pagd_0.pdf

[2] Restauration morphologique du fleuve Var – abaissement des seuils 9 et 10, communes de Carros et Castagniers. Dossier de candidature au Grand Prix National du génie écologique DEB/ASTEE, p. 2.

 

Productions


  • Publications

Chapuis, A. Ait Elabas, K. Souriguère, F. Compagnon, V. Mayen, B. Terrier, 2018. Quantification of the morphodynamics and ecological functionality of a Mediterranean river. River Flow 2018 – Ninth International Conference on Fluvial Hydraulics, Sep. 2018, Lyon-Villeurbanne, France. ⟨hal-02181626⟩

Margot Chapuis, Amine Ait Elabas, 2017. Étude de la morphodynamique du lit du fleuve Var dans sa partie aval à partir de levés LiDAR. Transport Solide et Morphodynamique des Rivières, Nov. 2017, Villeurbanne, France. ⟨hal-02959662⟩

A. Ait Elabas, 2017. Étude de la morphodynamique du lit du fleuve du Var à partir de levés LiDAR. Rapport de stage de M2, Université Lumière Lyon 2, 71 p.

Équipe scientifique

Porteur du projet


Margot CHAPUIS

Participants UMR ESPACE


Margot CHAPUIS

Partenaires extérieurs


SMIAGE

[2017-2013] POLARIS / « Cultural and Natural Heritage in Arctic and Sub-Antarctic Regions for a Cross-Cultural and Sustainable Valorisation Process and Tourism Development: Siberia, Lapland and Patagonia »

Porteurs du projet :
Jan Born (UVSQ) et Sébastien Gadal pour le groupe WP GIS LEAD

POLARIS [2013-2017]

Contrat Programmes européens hors ERC
Co-contractant ANR

Contrats de recherche financés

POLARIS / Cultural and Natural Heritage in Arctic and Sub-Antarctic Regions for a Cross-Cultural and Sustainable Valorisation Process and Tourism Development: Siberia, Lapland and Patagonia

Programme de recherche porté par Jan Born (UVSQ), où  Sébastien Gadal (Aix-Marseille Université, UMR 7300 ESPACE) est en charge du groupe WP GIS Lead

Objectifs du projet


This project intends to undertake a comparative study of three different regions: Siberia (Russia), Lapland (Sweden) and Patagonia (Argentina). These regions have a series of common features as regards their natural and cultural heritage and are destined to experience similar changes due to the global warming and globalisation processes.

The protection and the promotion of cultures, territories and heritages strengthen a socio-economic development process for local communities. Such sustainable valorization should generate high level know-how and good practices that can be transferred to specific territories with national and international protection (National Park, National Reserves, UNESCO labels, etc.). Huge natural spaces in Arctic and Sub-Antartic regions get specific attention from international community (UN and EU) due to current global warming and the impacts of climate change on cultures and territories. These regions have fragile ecosystems that can be rapidly damaged by mass tourism or by a not well-controlled development strategy implemented by public institutions or private companies. This project aims at studying these extreme regions, training professionals working in public administrations to improve their educational background, and students with postgraduate curricula linked to tourism, geography, natural heritage, politics and social economics. Cross-cultural training transfers and valorization processes applied to the fields of tourism studies and the tourism industries, as well as cultural heritage and regional development of territories will be offered. Long term sustainable actions will be implemented at international level, such as an International Network of Regional Tourism Observatories and e-Learning platform to diffuse collected data, surveys, and pedagogical materials.

Productions


  • Publications

Sébastien Gadal, Moisei Zakharov, Antonina Savvinova. Проблемы и вызовы развития арктического туризма в Якутии. Государственное управление и развитие России: глобальные тренды и национальные перспективы, Russian Presidential Academy of National Economy and Public Administration, May 2022, Moscow, Russia. ⟨hal-03673012⟩

Viktoriya Filippova, Antonina Savvinova, Yuri Danilov, Sébastien Gadal, Jūratė Kamičaitytė-Virbašienė. The Study of Cultural Landscapes of Central Yakutia for the Development of Scientific Tourism. Journal of Sustainable Architecture and Civil Engineering, Kaunas University of Technology, 2018, 21 (4), pp.5-16. ⟨10.5755/j01.sace.21.4.19501⟩. ⟨hal-01716691⟩

Svetlana Ivanova, Sébastien Gadal, Antonina Savvinova. Комплексная оценка туристического потенциала территории, прилегающей к дороге « Колыма » (на примере Центральной Якутии). АРКТИКА. XXI век. Гуманитарные науки, North Eastern Federal University, 2016, 8 (2), pp.16-25. ⟨halshs-01392881⟩

Didier Ramousse, Sébastien Gadal. Valorizacion del Patrimonio y Desarrollo Turistico : Un Enfoque Basado en el Analisis Estructural y Espacial de las Redes Sociales en Espacios Perifericos. Revista de Informes Científicos y Técnicos, Universidad National de la Patagonia Austral, 2015, 7 (1), pp.162-181. ⟨10.22305/ict-unpa.v7i1.119⟩. ⟨hal-01349840⟩

Sébastien Gadal, Marianna Samsonova. Création de doubles diplomations franco-sibériennes dans le tourisme et la géomatique appliquées : problématiques culturelles, linguistiques et pédagogiques. Olivier Meunier. Cultures, Educations, Identités. Recompositions socioculturelles, transculturalité et interculturalité, Artois Presses Université, pp.229-239, 2014, 978-2-84832-199-8. ⟨10.13140/2.1.2947.4885⟩. ⟨hal-01349842⟩

Sébastien Gadal. Geospatial Information Technologies: Scientific Approach versus Driver of Globalisation and Territorial Integration. Ve Всероссийская научно-практическая конференция « Информационные технологии в науке, образовании и экономике » – Ve Russia scientific-practical conference « Information technologies in science, education and economy », North Eastern Federal University, Oct 2014, Yakutsk, Russia. ⟨hal-01817288⟩

Sites internet présentant le projet


https://cordis.europa.eu/project/id/318974

Équipe scientifique

Porteur du projet


Sébastien GADAL

Participants UMR ESPACE


Sébastien GADAL (WP GIS lead)
Jurate KAMICAITYTE

Partenaires extérieurs


UVSQ

Lapland University (Finlande)

Kaunas University of Technology (Lituanie)

North-Eastern Federal University (Russie)

University of Patagonia (Argentine)

[2016] Flux Sédimentaires / « Étude préliminaire des flux sédimentaires en Roya »

Porteur du projet :
Margot Chapuis

Flux sédimentaires [2016]

Contrat Contrat de R&D avec des industriels
Co-contractant EDF

Contrats de recherche financés

Étude préliminaire des flux sédimentaires en Roya

Programme de recherche porté par Margot Chapuis (Maître de conférences, Université Côte d’Azur, UMR 7300 ESPACE)

Objectifs du projet de recherche


La Roya est un système torrentiel équipé d’une succession d’aménagements hydroélectriques en amont de Breil-sur-Roya. Dans ce contexte de forte anthropisation du linéaire, et dans un contexte de renouvellement des titres administratifs des aménagements, de récentes études sur la faune piscicole, ainsi que l’observation générale de la dynamique sédimentaire après les événements hydrologiques récents (en particulier la crue presque centennale de novembre 2014), tendent à montrer le rôle majeur joué par les pulsations du transport sédimentaire dans l’évolution de la faune piscicole (réduction des surfaces de frayères potentielles).

L’étude du fonctionnement hydro-sédimentaire de la Roya vise à améliorer notre compréhension du fonctionnement physique de la Roya en amont de Breil-sur-Roya, en vue de proposer des actions de gestion sur son linéaire.

Dans cette première approche visant à effectuer une première caractérisation des flux sédimentaires grossiers dans la Roya, les questionnements suivant seront abordés :

  • Peut-on identifier les zones sources de matériaux sur le bassin versant ? Peut-on caractériser la connectivité des versants au lit ?
  • Dans quelle mesure peut-on identifier certaines évolutions spatio-temporelles des flux de sédiments grossiers à la lecture de photographies aériennes ?

Une première phase de l’étude consistera à rechercher les études et documents existants sur le transport sédimentaire (grossier et fin) du cours d’eau. Le stagiaire s’attachera en particulier à collecter de manière exhaustive les photographies aériennes existantes. Cette phase de collecte et de synthèse des données existantes est un préalable indispensable à toute étude ultérieure, et la qualité/quantité de données collectées conditionnera la plus-value apportée par l’analyse de ces données.

Dans un deuxième temps, et en fonction des données collectées, l’analyse des données existantes devrait permettre d’élaborer une cartographie du fonctionnement sédimentaire du bassin versant à l’échelle temporelle de quelques décennies. Un soin particulier sera apporté à l’identification :

  • des secteurs préférentiels de fourniture sédimentaire ;
  • de tronçons homogènes en termes de transport sédimentaire grossier ;
  • de la contribution des différents sous-bassins versants et/ou tronçons en termes de flux sédimentaires grossiers.

À terme, l’objectif de ce stage est, pour les deux équipes d’accueil, d’identifier les besoins en données supplémentaires dans l’optique d’élaborer un protocole détaillé de mesures de la charge grossière sur le linéaire d’étude.

 

Productions


  • Publications

S. Lejeune, 2016. Étude des flux sédimentaires du bassin versant de la Roya, dans l’optique d’une meilleure compréhension de la dynamique des frayères. Rapport de stage de M2, Université de Strasbourg, 81 p.

Équipe scientifique

Porteur du projet


Margot CHAPUIS

Participants UMR ESPACE


Margot CHAPUIS

Partenaires extérieurs


EDF