Thomas GLOAGUEN / « Modélisation complexe des interactions entre les espaces urbanisés et les espaces naturels des régions côtières de la mer Baltique »

01 septembre 2021 par Nathalie Brachet [TheChamp-Sharing]
Thomas GLOAGUEN / « Modélisation complexe des interactions entre les espaces urbanisés et les espaces naturels des régions côtières de la mer Baltique »

Thomas GLOAGUEN
Doctorant

Début de thèse :
Septembre 2021

Terrains d’études :
Zones côtières de la mer Baltique (Estonie, Lettonie, Lituanie, Russie, Pologne, Allemagne, Danemark, Suède et Finlande)

Partenaire :

Thèses en cours

Modélisation complexe des interactions entre les espaces urbanisés et les espaces naturels des régions côtières de la mer Baltique

Sous la direction de :
Sébastien Gadal (Professeur, Aix-Marseille Université, UMR 7300 ESPACE)

Kęstutis Zaleckis (Kaunas University of Technology, Lituanie)

À l’instar de la plupart des zones côtières dans le monde, les pays de la mer Baltique connaissent un développement rapide et intense de leur zones côtières. Cette littoralisation se manifeste par la concentration croissante d’activités économiques spécialisées (industrie et tourisme) et par l’augmentation des surfaces artificialisées. Ce phénomène est accentué pour certains pays, par les bouleversements politiques, sociaux, culturels et économiques liés à la fin du régime soviétique dans les années 1990. Ces changements peuvent être responsables d’une dégradation de l’environnement côtier et de la perturbation des dynamiques naturelles qui en influencent son évolution. Face à ces problèmes environnementaux, les pouvoirs publics tentent de développer, à plusieurs échelles, des politiques de gestion et d’aménagement du territoire afin d’atteindre un objectif de « durabilité », permettant de concilier protection environnementale et développement économique.

Les objectifs de cette thèse sont d’établir une modélisation intégrée des interactions entre zones urbanisées et zones « naturelles » côtières en fournissant des éléments d’analyses en termes de morphologie, de dynamique, d’accessibilité, d’intégration ou de fonctionnalité … Ce travail s’inscrit dans une démarche considérant de multiples réalités historiques (rétro-prospective, prospective), géographiques, politiques, économiques, sociales et environnementales. Ce modèle permettra une comparaison entre les zones côtières de plusieurs pays de la mer Baltique. Les problèmes théoriques, conceptuels et méthodologiques qui se posent dans la manière de modéliser, mesurer et analyser ces interactions nécessitent une modélisation basée sur une nouvelle approche interdisciplinaire et intégrée. Elle mobilisera des méthodes d'analyse spatiale basées sur la télédétection et l'apprentissage automatique (IA) et sur la modélisation spatiale avec la syntaxe spatiale et les SIG.

La ville de Tallinn, Estonie (source : T. Gloaguen, 2020)