Thomas BOYER / « Modéliser les pratiques de l’espace périurbain pour identifier le potentiel de la ville du quart d’heure : une approche multi-agent pour le périurbain azuréen »

01 octobre 2023 par Nathalie Brachet [TheChamp-Sharing]
Thomas BOYER / "Modéliser les pratiques de l’espace périurbain pour identifier le potentiel de la ville du quart d’heure : une approche multi-agent pour le périurbain azuréen"

Thomas BOYER
Doctorant

Début de thèse :
Octobre 2023

Terrains d’études :
La Métropole azuréenne
Nice Côte d'Azur

Partenaires :

Thèses en cours

Modéliser les pratiques de l’espace périurbain pour identifier le potentiel de la ville du quart d’heure : une approche multi-agent pour le périurbain azuréen

Sous la direction de :
Giovanni Fusco (Directeur de recherche, CNRS, UMR 7300 ESPACE)
et Diego Moreno Sierra (Maître de conférences, Université Côte d'Azur, UMR 7300 ESPACE)

Le présent projet s’inscrit dans le contexte de la recherche sur la ville sobre et durable, et plus précisément sur la nécessité de trouver des solutions pour les espaces périurbains des métropoles contemporaines. L’objet de la recherche est la ville du quart d’heure, favorisant la marche et les mobilités douces, pour atteindre les objectifs d’une ville décarbonée et inclusive dans le fonctionnement de ses espaces publics. Plus spécifiquement, il s’agit de comprendre les difficultés et les opportunités de l’implémentation de la ville du quart d’heure dans les espaces périurbains par l’approche de densification sélective d’axes routiers, actuellement proposée au laboratoire ESPACE (modèle EMC2). L’objectif scientifique de la thèse est de comprendre l’importance relative des différents leviers d’intervention des politiques d’urbanisme lorsque l’on intègre le comportement des usagers des espaces périurbains dans les scénarios d’aménagement. Cela sera fait par le biais d’une modélisation multi-agents de l’interaction entre les usagers du périurbains et les différentes configurations des espaces fréquentés. Contrairement à la plupart des modèles multi-agents produits dans le domaine de la mobilité urbaine, celui développé dans cette thèse intégrera également d’autres usages de l’espace, au-delà de la mobilité. Les relevés des pratiques urbaines sur le terrain seront intégrés aux données de l’Enquête Ménages Déplacements des Alpes-Maritimes pour spécifier et calibrer le modèle. Différents scénarios futurs seront ensuite testés puis évalués dans des secteurs de l’espace périurbain azuréen.

 

La ville de Drap, un espace périurbain azuréen potentiellement compatible avec le modèle EMC2 (source : T. Boyer, 2023)