[2024-2022] TRAJECTOIRES / « Temps long et progressivité de l’action publique : acceptabilité et opérationnalisation des trajectoires d’adaptation des territoires littoraux »

TRAJECTOIRES [2022-2024]

ContratFondation de France
Co-contractantINRAE

Contrats de recherche financés

Temps long et progressivité de l’action publique : acceptabilité et opérationnalisation des trajectoires d’adaptation des territoires littoraux

Programme de recherche porté par Katrin ERDLENBRUCH (CEE-M, INRAE)

Objectifs du projet


Problématique

Face à la montée du niveau de la mer, l’adaptation des territoires littoraux nécessite une évolution des doctrines d’intervention. Plusieurs documents stratégiques prônent par ailleurs une démarche intégrée et progressive de recomposition spatiale des territoires. Déjà initiée dans plusieurs pays anglo-saxons, une telle gestion adaptative exige des transformations profondes de la culture de l’action publique et des représentations du futur qui sont au cœur du projet TRAJECTOIRES.

L’objectif du projet TRAJECTOIRES est d’accompagner la mise en œuvre de ces nouvelles logiques et pratiques en faveur d’une action publique progressive à moyen et long terme. Le projet s’interrogera notamment sur l’horizon temporel pertinent à prendre en compte et sur les séquences de gestion à choisir au regard des représentations que les citoyens et gestionnaires ont du « long terme ».

Ces nouvelles logiques et pratiques visent à renforcer les capacités d’anticipation des territoires en s’appuyant sur des approches en termes de trajectoires qui permettent d’arbitrer entre différents plans d’actions prédéfinis en fonction des évolutions observées. Favorisant la flexibilité et les mécanismes d’apprentissage social, elles permettent d’améliorer la capacité d’adaptation des territoires à des changements.

Zones d’étude

Le projet est mené dans trois régions françaises : Nouvelle Aquitaine, Occitanie et Provence Alpes Côte d’Azur (PACA), avec des focus pour les enquêtes sur une commune en Occitanie (en lien avec le SMBT) et une commune en PACA. Il comprendra également une enquête en ligne concernant les communes du littoral métropolitain. Ce choix s’appuie sur des relations de collaboration antérieures et la volonté d’intégrer des modalités de gouvernance diversifiées de la recomposition spatiale.

Méthodologie

Le projet TRAJECTOIRES est un projet de recherche interdisciplinaire réunissant des chercheurs en économie, géographie, psychologie, science de l’environnement et science politique ainsi que des spécialistes en droit et gestion de l’environnement. De façon à favoriser le caractère opérationnel et l’appropriation des résultats, il s’agit d’un projet mené en partenariat étroit avec des gestionnaires et des groupes de citoyens.

Le caractère interdisciplinaire et partenarial conduit à associer une diversité d’approches : entretiens qualitatifs à l’échelle régionale, enquête quantitative en ligne à l’échelle des communes littorales métropolitaines, de nombreux ateliers participatifs avec les gestionnaires et les citoyens. Le projet sera ponctué par des séminaires de recherche nationaux et internationaux pour confronter les approches et les premiers résultats. L’organisation d’un module de formation avec le CNFPT et la valorisation des moments clés à travers un film faciliteront l’appropriation des résultats.

Principales étapes

 

 

Productions


Axes de travail et de valorisation

  1. Ateliers de travail pour identifier et co-construire des trajectoires de gestion adaptative compte tenu des leviers et contraintes des gestionnaires (réseaux d’acteurs, gouvernance, cadres d’actions, représentations, routines organisationnelles, budgets, compétences, information…)
  2. Enquêtes (entretiens, focus-groupes, enquête en ligne) auprès des habitants pour mieux comprendre
    – les représentations des futurs ;
    – les préférences quant aux horizons de temps long ;
    – l’imbrication des trajectoires individuelles et collectives ;
    – les préférences par rapport aux trajectoires d’adaptation ;
    en  fonction des caractéristiques des territoires et des profils sociodémographiques des habitants.
  3. Coordination et valorisation des apports
    – films retraçant les points forts des discussions
    – séminaire d’échange international
    – module de formation pour les fonctionnaires territoriaux en collaboration avec le CNFPT et dans les masters spécialisés
Équipe scientifique

Porteurs du projet


Coordination :
Katrin ERDLENBRUCH (CEE-M, INRAE)
Contacts :
Hélène REY-VALETTE (CEE-M, Université de Montpellier)
Jeanne DACHARY-BERNARD (ETTIS, INRAE)
Samuel ROBERT (UMR ESPACE, CNRS, Aix-Marseille Université)

Participants UMR ESPACE


Séverin GUIGNARD
Samuel ROBERT
Alexandra SCHLEYER-LINDENMANN

Partenaires extérieurs


Center for Environmental Economics – Montpellier (CEE-M)
Cécile BAZART
Katrin ERDLENBRUCH
Nicole LAUTREDOU-AUDOUY
Hélène REY-VALETTE

CEPEL
Laura MICHEL
Adrien DUPRIELLE

ETTIS
Christophe BOSCHET
Jeanne DACHARY-BERNARD
Bénédicte RULLEAU

EGIS
CHristophe BRIERE

GILL-FOURRIER & CROS
Chantal GIL

Le CNFPT
Gaelle AGERRI