[2016] Flux Sédimentaires / « Étude préliminaire des flux sédimentaires en Roya »

Flux sédimentaires [2016]

ContratContrat de R&D avec des industriels
Co-contractantEDF

Contrats de recherche financés

Étude préliminaire des flux sédimentaires en Roya

Programme de recherche porté par Margot Chapuis (Maître de conférences, Université Côte d’Azur, UMR 7300 ESPACE)

Objectifs du projet de recherche


La Roya est un système torrentiel équipé d’une succession d’aménagements hydroélectriques en amont de Breil-sur-Roya. Dans ce contexte de forte anthropisation du linéaire, et dans un contexte de renouvellement des titres administratifs des aménagements, de récentes études sur la faune piscicole, ainsi que l’observation générale de la dynamique sédimentaire après les événements hydrologiques récents (en particulier la crue presque centennale de novembre 2014), tendent à montrer le rôle majeur joué par les pulsations du transport sédimentaire dans l’évolution de la faune piscicole (réduction des surfaces de frayères potentielles).

L’étude du fonctionnement hydro-sédimentaire de la Roya vise à améliorer notre compréhension du fonctionnement physique de la Roya en amont de Breil-sur-Roya, en vue de proposer des actions de gestion sur son linéaire.

Dans cette première approche visant à effectuer une première caractérisation des flux sédimentaires grossiers dans la Roya, les questionnements suivant seront abordés :

  • Peut-on identifier les zones sources de matériaux sur le bassin versant ? Peut-on caractériser la connectivité des versants au lit ?
  • Dans quelle mesure peut-on identifier certaines évolutions spatio-temporelles des flux de sédiments grossiers à la lecture de photographies aériennes ?

Une première phase de l’étude consistera à rechercher les études et documents existants sur le transport sédimentaire (grossier et fin) du cours d’eau. Le stagiaire s’attachera en particulier à collecter de manière exhaustive les photographies aériennes existantes. Cette phase de collecte et de synthèse des données existantes est un préalable indispensable à toute étude ultérieure, et la qualité/quantité de données collectées conditionnera la plus-value apportée par l’analyse de ces données.

Dans un deuxième temps, et en fonction des données collectées, l’analyse des données existantes devrait permettre d’élaborer une cartographie du fonctionnement sédimentaire du bassin versant à l’échelle temporelle de quelques décennies. Un soin particulier sera apporté à l’identification :

  • des secteurs préférentiels de fourniture sédimentaire ;
  • de tronçons homogènes en termes de transport sédimentaire grossier ;
  • de la contribution des différents sous-bassins versants et/ou tronçons en termes de flux sédimentaires grossiers.

À terme, l’objectif de ce stage est, pour les deux équipes d’accueil, d’identifier les besoins en données supplémentaires dans l’optique d’élaborer un protocole détaillé de mesures de la charge grossière sur le linéaire d’étude.

 

Productions


  • Publications

S. Lejeune, 2016. Étude des flux sédimentaires du bassin versant de la Roya, dans l’optique d’une meilleure compréhension de la dynamique des frayères. Rapport de stage de M2, Université de Strasbourg, 81 p.

Équipe scientifique

Porteur du projet


Margot CHAPUIS

Participants UMR ESPACE


Margot CHAPUIS

Partenaires extérieurs


EDF