Action B3. Analyse spatiale basée sur l’imagerie géographique

Slider

[ASBIG] Analyse Spatiale Basée sur l’Imagerie Géographique

ASBIG a pour objet d’explorer de nouvelles pistes dans le traitement des images géographiques et de stimuler l’innovation par la mise en place d’une plateforme de compétences en traitement d’images, qui permettra d’étendre les techniques maitrisées, afin que chacun puisse innover dans sa thématique.

Présentation

L’UMR ESPACE accorde une place à l’imagerie géographique dans nos méthodes d’analyse spatiale et à développe des traitements d’images originaux. Ces apports se concrétiseront parfois par le développement ou l’utilisation de nouveaux algorithmes de traitement d’images, plus fréquemment par la combinaison ou le chaînage de méthodes et d’algorithmes de traitement de données et d’images géographiques. Par ailleurs, les approches proposées vont fréquemment puiser dans d’autres familles de méthodes, au sein d’autres disciplines (mathématiques, informatique, linguistique, sciences cognitives). L’action de recherche ASBIG pose la question des apports de la géographie et des avancées dont elle est porteuse dans le domaine du traitement d’images.

L’originalité des travaux d’ESPACE réside notamment dans le couplage de méthodes variées et complémentaires, dans l’utilisation de différentes techniques parfois décalées et dans le développement des chaînes de traitement originales dans ce domaine via trois démarches croisées :

  • La combinaison, l’association des méthodes et méthodologies existantes ou en développement en géographie,
  • Associer, combiner, fusionner les méthodes de traitement d’image en géographie avec celles des autres disciplines,
  • S’appuyer sur des applications développées dans les différentes actions d’ESPACE pour développer, tester, évaluer la pertinence des nouvelles méthodologies d’analyse spatiale par l’imagerie géographique.

L’action ASBIG a ainsi pour objet d’explorer de nouvelles pistes dans le traitement des images géographiques et de stimuler l’innovation par la mise en place d’une plateforme de compétences en traitement d’images, qui permettra, dans un processus actif d’échange, de transfert et de co‐construction, de démultiplier et d’étendre les techniques maitrisées, afin que chacun puisse innover dans sa propre thématique.

Coordinateurs

J. Andrieu, S. Gadal